Utilisation et maintenance des tuyaux élastomères

Lors de son utilisation, un tuyau flexible peut subir de nombreuses sollicitations pour lesquelles il n’a pas été prévu.
Bien entendu, nous recommandons une utilisation en conformité avec notre documentation en ce qui concerne les pressions de service, les températures, les rayons de courbure appliqués.
En cas de doute sur la combinaison de différents facteurs, nous consulter


Il convient de manipuler les tuyaux avec précaution, de ne pas les traîner sur des surfaces tranchantes ou abrasives, d’éviter de les nouer, de les piétiner, et de les aplatir par le passage de véhicules

Il est préférable de nous consulter pour l’utilisation de nos tuyaux pour un produit différent de celui pour lequel il a été conçu.
Cependant vous trouverez dans ce catalogue un tableau de résistance chimique, suivant les types d’élastomères constitutifs des tubes intérieurs de notre gamme.

Si le mouvement relatif des extrémités du flexible aboutit à une torsion de celui-ci, il est alors indispensable de modifier l’implantation des raccordements afin que le mouvement aboutisse à la flexion du tuyau plutôt qu’à sa torsion.

Il est nécessaire de nous consulter afin de nous présenter les contraintes de traction qui pourrait être appliquées à nos tuyaux ou tuyauteries, nous sommes en effet à même d’effectuer des essais de traction.

Une fois par an, il est de règle que les tuyaux soient l’objet d’une inspection visuelle après nettoyage qui doit être effectué avec de l’eau additionnée de savon ou de détergents à base de produits tensioactifs.
Les anomalies suivantes doivent amener le rebut du tuyau :
- Trace de fuite
- Arrachement ou déchirure du revêtement extérieur
- Glissement d’un raccord
- Abrasion ou entaille laissant apparaître la structure.

Si le fonctionnement est discontinu, à savoir si le tuyau est utilisé alternativement avec de la vapeur et avec de l’eau suite à des périodes de refroidissement par exemple, le tube interne est soumis à des chocs thermiques qui aboutissent au phénomène dit de Pop Corning caractérisé par des gonflements localisés.
En effet la vapeur diffuse dans le tube des tuyaux et à travers la paroi (c’est la raison pour laquelle le revêtement de nos tuyaux vapeur est piqueté afin de favoriser la diffusion et d’éviter le développement d’hernies).
Lorsque la circulation de vapeur est interrompue ou pendant la phase de refroidissement la vapeur diffusée dans la paroi du tube se condense.
Lors de la remontée en température cette eau se vaporise de nouveau avec augmentation de pression.
L’effet alterné de ces chocs thermiques aboutit à la détérioration du tube interne par création de gonflements localisés.
Dans tous les cas il convient de maintenir le tuyau dans une géométrie interdisant la stagnation de l’eau durant l’arrêt de l’installation.

Il est indispensable que l’utilisateur fasse appliquer des règles concernant les opérations de nettoyage (le plus souvent à la vapeur) ainsi que leur fréquence.

Les produits abrasifs ne créent que très peu d’enlèvement de matière du tube interne dans les sections droites.
En conséquence les tuyaux de manutention de produits abrasifs doivent être maintenus aussi droits que possible.
Dans les endroits ou l’on ne peut éviter les courbes, celles-ci doivent avoir un rayon le plus grand possible. Des faibles rayons de courbures amènent une usure localisée.
Il en est de même des portions présentant une réduction de la section sous l’effet d’une force extérieure, le produit abrasif présentant une accélération à cet endroit.
Par ailleurs, il est indispensable d’assurer une bonne continuité électrique afin d’évacuer les charges d’électricité statique engendrées par le frottement des particules sur le tube interne qui aboutissent dans le cas contraire à des perforations de la paroi du tuyau.

Il est bien entendu nécessaire de considérer le tableau de résistance chimique en tenant compte de la température et de la concentration.
En cas de doute nous consulter.
Il est préférable d’éviter la stagnation des produits dans le tuyau de ces produits, en particulier quand il s’agit de solutions ou d’émulsions car la décantation peut conduire à des concentrations pouvant dépasser les limites admissibles.

Il s’agit en particulier des hydrocarbures liquides, liquides ou gazeux.
La réglementation routière impose la tenue d’une fiche de suivi de la tuyauterie, qui doit être remise par le constructeur, avec inspection annuelle et mise au rebut après 6 années.

Tuyau caoutchouc
Tuyau hydraulique
raccords hydrauliques
tubes pneumatiques